Lundi soir 31 juillet 2000

Etat du TEXAS


 

19 h golfe du Mexique
 


 
 
Champ de plateformes Port Arthur
State Park Sea Rim

 
 
   Nous arrivons dans le jour déclinant à Port Arthur, un curieux complexe industriel, véritable labyrinthe de tuyaux, de structures métalliques, de cuves en tous genres, de constructions fonctionnelles. Nous suivons une petite route au bord de laquelle se dressent comme dans un film de science-fiction d'improbables plateformes pétrolières désaffectées. L'endroit désert est sinistre et invite à une lecture de l'espace comme dans un polar, à moins que nous ne soyons déjà dans quelques siècles futurs où il ne restera de l'ère industrielle que ces vestiges là, sortes de dieux tutélaires démantelés, agitant dans le crépuscule leurs mandibules mortes.

 


 
   A force de nous enfoncer sur cette route qui semble ne mener nulle part nous aboutissons à l'entrée du fameux State Park. II fait encore très chaud et moite à cette heure et lorsque nous quittons le véhicule, une senteur violente due aux plantes qui foisonnent saisit notre narine : c'est plus fort que le camphre, plus capiteux que l'encens, plus enivrant que le jasmin. Au même moment cependant de grosses pancartes attirent notre regard : « Attention aux crocodiles et aux serpents » ! Je n'ai plus du tout envie de passer la nuit ici. 
    Pourtant quelque campeurs sont là dans leur camping-car : ils confirment la présence des reptiles et des sauriens mais ils précisent qu'il n'y a pas de « cabins ». Tant mieux ! A l'heure qu'il est nous trouverons un motel au bord de la route. Nous rebroussons chemin et nous nous mettons en quête d'un hébergement.
 
 
 
 
  
Itinéraire 8                                                                                                          Lundi nuit 31 juillet 2000