NEW YORK CITY

 
« La vie est une avoine et le vent la traverse
Sans y trouver jamais un accord résolu »

Louis Aragon

Brocéliande, 31 décembre 1942


 


 




La flèche du Chrysler Building aux demi-soleils hérissés de triangles émergea du brouillard en un feu d’artifice solaire. Arpenter la ville américaine si singulière et si prenante pour capter des images, toutes sortes d’images. ! Gloria sillonnait les vastes espaces qu’elle avait admirés dans de si nombreux films américains. Il était six heures du matin et elle piquait son regard 319 mètres plus haut. L’ascension new-yorkaise commençait, la nuque cassée pour le plaisir de l’oeil avide. La veille, elle était arrivée par avion mais la couche brumeuse et laiteuse avait constitué un écran de néant. Elle avait eu beau scruter par le hublot, Big Apple s’était refusée aux regards. Maintenant elle déambulait dans les rues, fascinée par cette architecture insolente et violemment contrastée mais formidablement harmonieuse. L’Empire State lui rappelait des souvenirs d’enfant quand elle avait frémi devant un King Kong à l’assaut de l’immeuble. Tout Manhattan s’élançait vers un ailleurs, un au-delà dans un concert de matériaux alliant allègrement le chrome, le nickel, l’acier, le verre, la pierre et la végétation aérienne. Du jamais vu, de l’insolite qui vous embarquait dans une étonnante aventure architecturale. A Rockfeller Center, elle s’éprit du Prométhée de Paul Manship tandis que le colossal Atlas de Lee Lawrie l’impressionnait. Un concentré de l’histoire de l’humanité se trouvait là, dressé entre ciel et terre tant les immeubles gigantesques combinaient les constructions les plus farfelues. Ici un château de la Loire se perchait à trois cents mètres du sol, là un temple grec défiait les nuées, posé sur un ensemble très design, ailleurs une demeure vénitienne ponctuait élégamment un assemblage de verre et d’acier qui culminait à d’invraisemblables hauteurs. Certaines rues rappelaient les polars noirs avec leurs escaliers en acier qui festonnaient durement les façades dégradées tandis que d’insolites tours clignaient d’ombre et de lumière.
































Retour                                                                                                                                                     Page 2












 



Créer un site
Créer un site