Elle ne souffrait nullement du vertige des gratte-ciel. Au contraire dans ce lattis géant aux formes géométriques ingénieuses et sublimes elle se sentait aspirée comme une bulle de savon. Elle profita pleinement de la promenade lente et tranquille sur Brookling Bridge, captant dans le lacis savant des filins les vues les plus saugrenues des immeubles soudain réduits. Elle voulait s’imprégner de Manhattan comme d’un parfum, d’un musc et elle quadrillait la cité dans tous les sens. D’un quartier à l’autre les atmosphères changeaient, les langues se mêlaient, les écritures ethniques s’entrecroisaient, les êtres se brassaient. Elle se sentit chez elle dans ce métissage infini de l’asphalte et elle huma dans l’air américain toutes les senteurs du monde. Gloria était heureuse de tant de liberté conquise dans cet espace qui se laissait conquérir sans se laisser posséder


Elle prit un taxi que conduisait un Haïtien au nom poétique et révolutionnaire: Saint-Juste Lamartine, qui  la conduisit Au Wolcott  Hôtel, 42 rue, Cinquième Avenue. Elle se changea et repartit aussitôt en direction de Soho.

 











































Page 1                                                                                                                                         Page 3











 



Créer un site
Créer un site